Vue de France

Le monde vue de France

Ce que vous voulez savoir sur sur ce site

Plus d’infos à propos de sur ce site

L’activité de chauffeur de taxi est précisément encadrée par la loi. Les obligations d’usage en charge, le résolution de l’itinéraire ou la fixation du prix sont nettement définis. Pourtant, du sujet, les idées reçues ont la vie dure. Voici un appel des importantes règles. Vous êtes coulant de monter dans le véhicule que vous voulez. Prendre le taxi en tête de file est simplement une exploitation. Vous ne pouvez pas avoir de scrupule à choisir un monospace relativement qu’une train, quitte à subir les mécontentements des premiers drivers.La profession de taxis est limitée. Sa grande spécificité par rapport aux VTC est recours d’avoir une licence de taxi. Sans revenir en détail sur les formalités à faire pour accéder à la profession, consultez notre étiquette pour savoir de quelle sorte devenir taxi. Précisons simplement que cette autorisation est à présent incommunicable ( depuis 2014 ). Plus précisément, les autorisations de stationnement taxis ( ADS ) ennoncées avant octobre 2014 continuent d’être cessibles. Il est possible d’obtenir une ADS en en faisant la demande auprès de la préfecture de votre municipalité ou de la mairie de police pour les taxis parisiens. Cependant, les délais d’attente pouvant être très longs, les éventuels taxis continuent fréquemment d’acquérir de “vieilles” ADS, fréquemment pour des nombreux dizaines de milliers d’euros.Il y a l’autre outil qui se différencie par rapport aux VTC, c’est l’horodateur dans les taxis. Ce fameux calculateur que les consommateurs craignent porte un gros détriment à la communauté des conducteur de Taxis : ne pas connaître le tarif du service au préalable n’est plus dans les mœurs culturelles, aujourd’hui les consommateurs ont des attentes par rapport au transport et un prix juste et défini dès la réservation de son conducteur taxi ou VTC apparaît comme . La règle ne leur joue pas que des tourelle. Les chauffeurs de taxis ont le pouvoir de stationner dans des lieux prévus pour eux, ils sont parfois à ce titre prendre ( à la différence du VTC ), c’est-a-dire qu’ils pourraient tout à fait prendre un clientèle sur la bande public ( la butte de main pour commander un Taxi ). pour finir le chauffeur de taxi a le droit de faire usage les voies de bus, cet bienfait que n’a pas le conducteur VTC peut être nettement prépondérant pour le client en fonction de l’heure de son transport.enfin, il est guidé de poser au conducteur de s’habiller en fonction du type de rendez-vous qui est au rendez-vous. Pour un repas de festival par exemple, vous aurez à un chauffeur en costume et une voiture de qualité seront à votre service. Son costume peut influencer l’image que vous donnerez à votre arrivée à corespondance.Une taxation réglementée : le échelle des tarifs des taxis est fixé par le code de la route tous les ans. Les taxis n’ont par conséquent pas la liberté des prix vu que les VTC ( ou du moins, en pratique, du fait que les un site VTC ). Ce principe se fonde sur l’utilisation d’horodateurs dans les taxis. Bémol pour les clients : le prix n’est souvent peu connu avant la fin de la course ( uniquement transports forfaitaires ) à l’inverse moyennant la course VTC qui est fixée par la plateforme ou négociée au préalable. Taxi + VTC : un demenageurs VTC ne peut pratiquer en tant que taxi, mais un taxi peut choisir de faire des transports en tant que VTC, à travers une plateforme par exemple. La loi est venue conserver les monopoles des taxis, contreparties de l’accès plus difficile et élevé à cette activité. Dans le même temps, la nouvelle législation a donné une définition de la profession VTC. La dépuration des périmètres respectifs des 2 fonction est indispensable dans un secteur dernièrement informe et encore très tendu.Il faut savoir qu’un driver VTC vous facture au trajet a la différence d’un taxi, que vous soyez 1 ou 5 personnes, que vous ayez 1 ou 5 valises ou que vous n’ayez pas de liquide pour acheter, le chauffeur VTC sait s’adapter et vous offrir une issue à un prix classiquement convenable. Par exemple dans la ville de Lyon, un écart de conduite centre / aéroport est en moyenne à 50€, tandis que les forfaits aéroports des taxis sont plus proche des 80/100€. dans le cas où aujourd’hui la situation entre taxi et VTC semble intense, l’avenir du transport reste dans les des clients. si vous prenez la durée choisir la bonne réponse entre VTC et taxi il est tout a fait possible d’effectuer des économies à l’aide des deux modes de transport proposés. a noter tout de même pour solutionner, que le VTC ne peut pas prendre quelqu’un vite et doit bosser sur réservation à la différence du taxi. Les couts seront généralement plus prohibitifs avec taxi et la gamme de véhicule conjectural. Avec un VTC vous allez avoir la protection d’avoir un véhicule de très bonne gamme.



Plus d’informations à propos de sur ce site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.