Vue de France

Le monde vue de France

La tendance du moment ici

Source à propos de ici

Animée par l’émergence de toutes nouvelles technologies, l’industrie 4. 0 expose une nouvelle génération d’usines connectées, robotisées et intelligentes. Avec la révolution numérique, les frontières entre le monde et web s’amenuisent pour donner vie à une usine 4. 0 interconnectée dans laquelle les collaborateurs, les machines et les produits interagissent. L’industrie 4. 0 est un défi et une véritable occasion pour la conception industirelle française. Elle remonte à l’exploitation du charbon et l’élaboration de l’outil à vapeur par James Watt en 1769. Cela va transformer inévitablement le mode de fabrication. En effet, l’artisanat va être remplacé par la création mécanique, les usines vont se substituer aux manufactures et ateliers artisanaux… Dans les usines, la révolution correspond à l’utilisation de l’outil à vapeur pro comme moteur pour actionner les machines permettant des cadences accrues. Ce qui entraîne une conception plus conséquente, et donne vie à des produits en petites colléctions.

Au 19e siècle, l’union européenne et les États-Unis connaissent de grandes transformations économiques et sociales. Stimulés par les avancées techniques, ils s’industrialisent. C’est à cette époque que les chemins de fer ( et les premières locomotives fumantes ) apparaissent, de la même manière que le jour le télégraphe, le appel téléphonique, et les journaux bon marché qui composent rouler plus vite les idées et les toutes nouvelles. La croissance spectaculaire des villes fait de cet âge industriel une époque . La première révolution industrielle est généralement proposée comme le fruit technique accompli à la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle. Ainsi l’apparition et l’amélioration de l’appareil à vapeur d’eau en 1769, inventée par la langue anglaise James Watt permet d’actionner d’autres machines et change inévitablement les méthodes de génération. Cette période marque l’apparition de la mécanisation qui érigera l’industrie en fondements de la structure économe de la compagnie, se substituant ainsi à l’agriculture. L’extraction massive du charbon couplée à cette nouvelle machine à vapeur permet de mettre à disposition une énergie nouvelle qui permettra de donner une impulsion aux réseaux ferroviaires et aux partenariats économiques.

Au XIXe siècle, les industries textiles, les mines de fer et de charbon, la construction des chemins de fer, connaissent en France un développement considérable. En même temps, la la baisse du nombre des naissances au sein de la population française et le faible exode rural rendent nécessaire l’emploi d’une main-d’œuvre étrangère, souvent frontalière. Belges, notamment dans le Nord, puis Italiens, notamment dans le Sud-Est et en Lorraine, sont les deux connue paramètres de cette main d’œuvre.

Cette descente aux enfers va prendre fin début 1994. En moins d’un an, la moitié du chemin perdu est reprise, et à la belle saison 95, le degré de la réalisation n’est plus qu’à 6% seulement de son dernier pic. Mais l’élan va vite être brisé après les dévaluations en série du Royaume-Uni, de l’Italie, de l’Espagne qui vont entraîner une perte de compétitivité brutale et laminer des pans entiers de la manufacture de produit industiel française, notamment dans les biens de consommation : le textile-habillement, le cuir, la chaussure, l’électroménager. par ailleurs, le tour de vis budgétaire du gouvernement Juppé, avec notamment la majoration de 2 points de la taxe sur la valeur ajoutée, va casser la consommation des ménages. Une politique de implication qui s’inscrit dans la perspective de la mise en place de l’euro.

La politique industrielle relève principalement de la compétence des Etats membres. La Communauté européenne a toutefois dès les années 1950 limité les pratiques d’intervention publique ( assistances d’Etat ) au sein du marché unique, de manière à encourager la concurrence entre Etats. Avec le renforcement de la compétition mondiale dans les années 1980, la politique industrielle est devenue un enjeu européen croissant. Le traité de Maastricht de 1992 en a fait une compétence d’appui de l’Union européenne. Celle-ci peut ainsi intervenir ‘ pour soutenir, coordonner ou compléter les actions des pays ‘ en la matière, si et seulement si ses actes juridiques ne demandent pas d’harmonisation de la législation des Etats.

Technologies digitale et mobile : depuis les années , les applications digitale n’arrêtent pas de se diffuser et de se démultiplier. Plus récemment, ce sont les applications ios ( téléphones de nouvelles générations et tablettes tactiles ) qui montent en puissance. Ces nouveautés sont de véritables outils de la gestion des compétences. Elles assouplissent les échanges entre les partenaires internes et externes et allègent ces derniers des tâches lourdes et à faible valeur ajoutée, notamment dans le quartier tertiaire. Les dernières mode sont à l’interconnexion des systèmes, jusqu’ici trop cloisonnés. Les avancées technologiques web et mobiles facilitent le transmission de données et dévoilent des traitements plus adaptés, agiles et intelligents. C’est sure sans compter les progressions en User Experience et User Interface qui facilitent l’utilisation de ces applications.


Plus d’informations à propos de ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.