Vue de France

Le monde vue de France

inspection de maison : Les dernières actualités

Plus d’informations à propos de inspection de maison

faire l’aquisition une maison n’est pas un acte anodin, c’est un investissement important sur lequel on s’engage pour de multiples années. Aussi vaut-il mieux son choix et consacrer un peu de temps à certaines vérifications, et pas seulement architecturales ou techniques. il existe à peu près 30 points à contrôler avant l’achat. Voyons lesquels. Secundo, il est prudent de savoir exactement ce qui est à faire connaitre. A commencer par la zone de lot dont il faut connaître la délimitation exacte et l’assujettissement éventuel à des servitudes actives ou passives. Si la maison est en lotissement, il est recommandé de contrôler si celui-ci constitue une copropriété et si l’heureux acquéreur est au paiement de charges de copropriété. pour finir, il est profitables de se renseigner sur le budget de la taxe foncière, et de vérifier la réalité probable de sinistres ou de procédures judiciaires rattachées à la maison.

Ce critère est souvent négligé or il est fondamental. Vous voyez vous vivre dans ce quartier ? Quelle est l’accessibilité du bien ? ( thèmes routiers à proximité ou pas ). Quels sont les services de proximité disponibles ? ( boutiques, collèges, transports en commun, services, … ). Quel est le degré sonore de l’environnement ? ( avions, trafic intense, … ). N’hésitez pas à vous renseigner auprès des voisins. Vérifiez aussi quels sont l’outillage publics disponibles ( électricité, eau, télédistribution, téléphone, égoûts, gaz, etc. ). Promenez-vous dans les environs en un rien de temps de la maison, et ce, à différents instants de la journée et de la semaine. Vous repèrerez ainsi ce qui vous plaît et déplaît. Passez chaque pièce en revue. observez le sol : quel revêtement ? Qu’y a-t-il dessous et dans quel état est-ce ? Contrôlez les plafonds et les murs ( tâches ? ). La salle de bain et la cuisine sont-elles exploitables ou doivent-elles être remplacées ? Dans quel état sont les portes intérieures ? Et l’escalier ? Détectez-vous des signes d’humidité ? ( papier peint qui se décolle, tâches grises, condensation sur verres ). La superficie complète et l’agencement global vous conviennent-ils ?

Une attention particulière à l’état des bardeaux pourra vous donner une indication sur ce point. y a-t-il des bardeaux manquants ? Certains sont-ils abîmés ? Si beaucoup de correctifs doivent être faites, vous devrez envisager de remplacer la toiture. Toujours concernant l’état des bardeaux, sachez que si ces derniers sont ondulés ou que leurs rebords sont relevés, cela pourrait indiquer la présence d’une aération déficiente dans l’entretoit. Qu’en est-il des soffites ? Ces dernières doivent être présentes en un nombre suffisant pour assurer que le toit soit convenablement ventilée. D’ailleurs, la présence d’une d’évacuation est elle aussi obligatoire afin de permettre à l’air entrant par les soffites d’être expulsé de le toit. Les fuites ou les taches de goudron près de la cheminée sont, quant à eux, des preuves que celle ci devra soit être réparée ou remplacée dans le pire des cas. Il se peut qu’une infiltration des eaux se soit produite à cause du manque d’étanchéité du solin autour de sa base.

Avant l’achat de la maison, vous ne avez connaissance pas ses normes de construction ( électricité, plomberie… ) surtout si c’est un bien ancien. Donc, il s’agit d’essayer de surveiller la conformité des normes et de déceler les défauts. Pour faciliter la vérification, depuis 2007, le vendeur est tenu de vous fournir un DDT ( Dossier de Diagnostiques Techniques ) se rapportant, notamment, à tout ce qui concerne le gaz, l’électricité, l’amiante… Les infos pour l’achat d’une maison doivent toujours inclure des informations sur les inspections. L’inspection d’un appartement n’est pas une simple formalité, les inspections révèlent fréquemment de graves problèmes dans une maison, notamment des problèmes de assises, de pourriture, d’insectes nuisibles, de dégâts en dernier étage, de moisissures, d’isolation inadéquate, de câblage périmé, etc. Vous devez connaître ces problèmes avant de prendre une décision finale. La bonne nouvelle est qu’un problème peut entraîner la la baisse du prix de la propriété si et seulement si le vendeur paie pour régler les défaillances avant de l’acheter officiellement. Soyez aussi attentif à la vérification des défauts administratifs. Par exemple, vous devriez tester les anciens travaux entamés par l’ancien propriétaire. Si celui-ci a créé une piscine intérieur ou une véranda, est-ce qu’il a un permis de construire.

En indépendant s’il s’agit d’une habitation, évaluez les façades extérieures et le toit, contrôlez l’état de la grande terrasse et du jardin ou du balcon. observez si le terrain et la maison montrent un en fonction sur le voisinage. Cela vaut aussi pour un appartement. Contrôlez que le titre de propriété mentionne bien à qui appartiennent les murs si la maison est mitoyenne. S’il y a une piscine intérieur, inspectez-la et questionnez des informations sur sa date de pose, la conformité aux normes de sécurité, le local technique et les catégories de filtrage. S’il s’agit d’un logement dans une résidence, recherchez sur le nombre de logements qui la forment, le pourcentage de propriétaires et de locataires, le degré d’insonorisation du logement et la présence d’éventuels conflits de voisinage. Renseignez-vous sur les derniers travaux faites et sur les problèmes éventuels rencontrés comme l’humidité. feuilletez les diagnostics techniques et les procès-verbaux des trois dernières assemblées générales ( AG ) si le bien se trouve dans une copropriété.

En savoir plus à propos de inspection de maison

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.